Petit tour d’horizon de musique folk de Scandinavie

La brume flotte sur les fjords. L’hiver étire son voile froid sur les reliefs de la Scandinavie… mais aussi sur les lacs et Puys du Massif Central. Winter is coming, comme il se serait dit en d’autres circonstances. La saison hivernale arrivant, c’est l’occasion idéale pour vous partager ma sélection d’artistes favoris de Scandinavie qui nous racontent leurs contrées dans leur musique folk et traditionnelle, mais pas seulement. Originaires d’Allemagne, du Danemark ou de contrées bien plus au nord et autres îles gelées au milieu de l’Atlantique, ces groupes ont une place bien au chaud dans mes listes de lecture musicales.

Un petit sommaire pour s’y retrouver :

Wardruna

Alors que j’avais découvert Fever Ray grâce à la série Vikings, c’est un ami qui m’a fait découvrir le tout premier album de Wardruna. Quelques années plus tard c’était à leur tour de travailler avec la fameuse série. Comme quoi, avant de devenir n’importe quoi la série aura fédéré les talents.

L’histoire du groupe Wardruna,  est très intéressante et le groupe mériterait un article complet mais il faut retenir que le leader et cocréateur du groupe, Einar Selvik, a fait partie d’un groupe de black métal nommé Gorgoroth et que c’est aussi avec le très célèbre et controversé (et effrayant à bien des égards) Gaahl de ce même groupe que Waardruna a été créé (pour un aperçu du personnage dans un reportage assez moyen vous pouvez commencer déjà par regarder cette vidéo de VICE sur le chanteur).

Sur le plan musical, Wardruna démontre que le genre métal a pavé le chemin pour l’exploration de nouveaux styles. Malgré son héritage tiré du genre, Wardruna se concentre sur la reconstitution de sonorités et d’ambiance pour évoquer les croyances vikings.

À ce jour Wardruna a sorti une série d’album, Runaljod ou le Son des Runes en françaisformant un triptyque musical autour de la mythologie nordique : Gap Var Ginnunga, Yggdrasil et Ragnarok.

Fin 2018 est aussi sorti un album proposant une autre ambiance, Skald, composé presque essentiellement de chants en norrois accompagnés à la lyre.

Skuggsjá par Einar Selvik et Ivar Bjørnson

Skuggsjá n’est pas exactement un groupe. Il s’agit d’une des ouvertures musicales liées au projet Wardruna.

Skuggsjá est une pièce de commande de la part du gouvernement Norvégien à Einar Selvik (Wardruna) et Ivar Bjornson (Enslaved) à l’occasion des 200 ans de la Constitution de la Norvège. Le projet, sous-titré « Piece of Mind and Mirror » s’est ensuite étendu pour présenter cette musique au plus grand nombre et un album studio en a découlé.

Hugsjá : « Voir avec ou dans l’esprit »

Suite au projet Skuggsjá, Einar et Ivar ont décidé de poursuivre plus avant leur collaboration avec Hugsjá, leur second album.

Cet album est conçu comme un voyage dans la Norvège. Selon ses créateurs la question que veut poser l’album et la tournée qui l’accompagnait (dans une très mauvaise traduction de ma part, au secours) : « Est-on capable d’aller à la rencontre du futur et de nouvelles personnes d’une meilleure façon si nous sommes connectés à nos racines ? ». La réponse selon eux serait oui.

L’album explore encore avec une grande amplitude de sonorités comment le métal et la musique folk traditionnelle, une rencontre musicale entre passé et présent, peuvent apporter une réponse au monde à venir.

(si vous êtes anglophone, un article qui a renouvelé mon intérêt pour cet album à lire ici)

Eivør

Bien qu’elle puise sa musique dans de nombreuses influences, cette chanteuse originaire des îles Féroé nourrit beaucoup son art de musiques et chants traditionnels de son peuple. Ses chants évoquent les incantations de quelque shamane nordique à nos oreilles de francophone, ce qui ajoute à la magie de ses performances.

Elle se différencie évidemment beaucoup du reste de cette playlist mais peut-être que comme moi, ses chants vous feront résonner comme peut le faire Wardruna.

Alors que Wardruna avait collaboré sur la bande son de la série Vikings, je découvre en rédigeant cet article qu’Eivør quant à elle a travaillé avec John Lunn pour mettre en musique la série The Last Kingdom.

Heilung

Heilung est un groupe danois qui travaille sur une musique folk expérimentale, mêlant des sons parfois électroniques et modernes à des sons très brutaux, primitifs (bruits de bois, de forêt, d’eau, percussion avec des os) et de musique traditionnelle pour essayer de recréer une ambiance  rituelle.

Contrairement à Wardruna leur démarche n’est pas de rechercher une quelconque reconstitution musicale mais plutôt de retrouver une essence dans l’énergie véhiculée par leur musique. Pour le comprendre il faut regarder leur concert.

Ils ont d’abord sorti un album en indépendant avant d’être signés chez le label Season of Mist. Ils se sont récemment illustré au festival pour le second concert de leur carrière à Midgarsblot (Norvège) en 2017 dont la performance qu’ils y ont donné a été listée parmi les 10 meilleurs concerts de 2017 par le magazine Metal Hammer (source). Apparaissant costumés et entourés de guerriers peints en noirs, selon l’auteur de l’article, le groupe aurait réalisé autant un concert que ce qui s’approchait d’un du rituel shamanique.

Heilung trône dans ce classement aux côtés de Gojira, Black Sabbath et Iron Maiden, pour vous dire.

Danheim

Je n’ai découvert Danheim que très récemment et n’ai pas encore eu l’occasion de tout écouter, alors n’hésitez pas à me recommander un album ou un titre que vous avez préféré.

Ce projet musical est le fruit d’un compositeur danois de Copenhague, Mike Olsen. Danheim est inspiré par la période viking et la mythologique scandinave.

Ce que j’en ai écouté m’en a laissé une impression moins envoûtante que ne peut l’être la musique de Wardruna. Toutefois Danheim a de quoi immerger dans une ambiance sombre tirée des temps anciens. Parfait pour se mettre dans une certaine humeur ou pour accompagner la création.

Vàli

Dans un registre assez différent je vous propose de découvrir Vàli. Il est assez difficile de trouver des informations sur cet artiste (ou ce groupe) qui en 10 ans n’a sorti que deux albums ; d’abord Forlatt en 2004 puis en 2013 Skogslandskap.

Leur second album Skogslandskap, minimaliste dans sa composition, mais d’une richesse incroyable par le voyage qu’il propose, est conçu pour nous emmener dans un voyage à travers une forêt norvégienne d’automne, du moment du lever au coucher du soleil.

D’après moi Vàli a réussi à capturer la pureté naturelle d’une forêt qui vit avec une précision assez incroyable. À écouter posé, au casque, si possible sans interruption.

Si dans son style leur musique se distingue des autres groupes de cette liste de recommandations, la magie qui s’en dégage fait toujours effet sur moi. À chaque écoute.

D’après un post en 2016 sur leur page facebook, un nouvel album serait prévu. Quand ? Il faudra prendre plus que son mal en patience. Peut être dans moins de 10 ans si on a de la chance.

SKÁLD

À cette sélection Azolan Sollicitus me recommande l’ajout de SKÁLD et après écoute, je suis heureux de vous partager également cette découverte !

Assez inhabituel dans le genre pour être précisé, ce groupe est français.

Le projet est tout récent. Après avoir diffusé progressivement quelques titres sous la forme d’un EP et de « lyrics videos » puis leur premier clip en septembre 2018, le groupe est sur le point de sortir son album complet dans quelques jours « SKÁLD : Le Chant des Vikings« .

Avec une très grosse attention accordée aux chants, l’album est porté notamment par la réunion de chants scandés magnifiquement par Justine Galmiche et des chants gutturaux d’un chanteur venu du black metal (avec le groupe Phasm). Accompagnés par une musique folk et brute les titres de SKALD rappellent évidemment le maître du genre Wardruna, mais la voix féminine et des titres plus mélodiques et entraînants rendent le tout assez frais.

Les cinq titres publiés jusqu’à maintenant sont très prometteurs mais l’ensemble peut toutefois sembler assez vite répétitif… et souvent trop court pour pousser à la « transe scaldique » dont le groupe semble pourtant s’inspirer.

Nous verrons à la sortie de l’album complet ce qu’il en sera. J’ai évidemment mis à jour la playlist liée à l’article.

Si vous voulez en lire davantage sur le groupe je vous invite à aller le faire sur cet article de Metal France Comté.

Conclusion

Voilà qui conclut cette liste de recommandations musicales. Si vous êtes amenés à écouter ou réécouter l’un ou l’autre de ces artistes je serais ravi d’en discuter en commentaires.

Par ailleurs toutes les recommandations d’ajouts à cette sélection sont les bienvenus !

Pour faciliter la découverte je vous propose également des playlists sur Spotify et sur Deezer.




3 réponses sur “Petit tour d’horizon de musique folk de Scandinavie”

  1. dit :

    Merci beaucoup du partage !

  2. Romain dit :

    Bonjour ! Je dois reconnaître que je ne suis pas très attiré par ce genre de musique, mais je suis toujours prêt à découvrir des nouveautés. Merci pour le partage !

    1. Julianoë dit :

      Un plaisir ! Tu écoutes plutôt quoi habituellement ? Je suis toujours avide de faire de nouvelles découvertes 😉

Répondre à Romain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *