Warning: session_cache_limiter(): Cannot change cache limiter when headers already sent in /srv/sites/stats/www/core/bootstrap.php on line 32

CALLS TO OKIES : l’histoire du plus grand blagueur téléphonique de l’Oklahoma

Dans les années 1980, dans une petite ville de l’Etat d’Oklahoma, une bande d’ados ennuyés et un peu allumés se sont lancé dans l’enregistrement de canulars téléphoniques. Appelant des personnes en répondant par exemple à des annonces dans le journal, la bande de potes enregistra des dizaines d’appels tous plus loufoques les uns que les autres.

Par la magie du passe-passe des cassettes audio, d’échange de musique du moment, et d’enregistrements faits maisons par ces jeunes américains amateurs de punk rock, les cassettes des appels ont voyagé. Au final ces canulars sont devenus célèbres dans tous les environs et même ailleurs dans les US. Ils furent connus sous le nom de « Park Grubbs Calls », du nom de celui qui se chargeait d’improviser les séquences.

« Calls to Okies : The Park Grubbs Story » est un documentaire réalisé 30 ans après les faits par deux réalisateurs locaux, Bradley Beesley & Ben Steinbauer. Ils reviennent simplement sur l’histoire, réussissant même à retrouver des personnes qui ont été l’objet de ces farces téléphoniques.

Je suis tombé sur ce film complètement par chance, au hasard des sélections du staff de Vimeo. J’ai pu découvrir que le film avait été permis par un petit financement participatif.

En tout cas je vous propose de découvrir ce petit court documentaire que j’ai trouvé très bien fait. Je trouve intéressant comment il raconte une histoire plutôt banale, très localisée et pourtant qui semble avoir tellement marqué les personnes qui ont été concerné. Une petite histoire de la vie de certains de ces « okies », une histoire toute simple comme on en rencontre tous dans notre vie, partagée et bien racontée.

Enjoy, j’espère que vous trouverez ce petit doc aussi intéressant que moi 🙂

N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensez en commentaires ou par messages privés.

 




Une réponse sur “CALLS TO OKIES : l’histoire du plus grand blagueur téléphonique de l’Oklahoma”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *