Warning: session_cache_limiter(): Cannot change cache limiter when headers already sent in /srv/sites/stats/www/core/bootstrap.php on line 32

MW3 vs BF3 – Le choc des titans

Que se passe t’il quand deux jeux de l’envergure de Battlefield et Modern Warfare sortent leur nouvel opus dans la même période ? Et bien c’est ce que nous avons pu observer depuis les toutes premières bandes-annonces : un véritable choc des titans, une guerre ouverte où chacun va essayer de prouver sa supériorité. Qu’en est il réellement ? Je me penche dans cet article sur les deux FPS de l’année.

La question du moment

Ces dernières semaines ont été emplies d’annonces, de trailers, d’extraits de gameplay des deux jeux qui vont sans aucun doute batailler ardûment pour obtenir le statut de jeu le plus vendu de l’année. On le sait, la série des Call of Duty est devenue ces dernières années l’une des plus vendue au monde, battant tous les records. On peut facilement estimer à plus de 15 millions le nombres d’unités vendues pour Modern Warfare 2 ; puis 10 millions pour Black Ops le seul jour de sa sortie. Cela ne fait aucun doute, les Call of Duty ont été une réelle réussite commerciale et la licence bénéficie d’une notoriété quasi-galactique.

Histoire de deux monuments

Après des campagnes solos étoffées, devant rivaliser avec l’adversaire historique de la série sur le terrain des FPS de la seconde guerre mondiale, à savoir Medal Of Honor, le mode multijoueur de Call of Duty a également su faire son succès, en même temps que la série prenait un tournant : celui des conflits modernes. C’est en 2007 que sort le premier Modern Warfare, et que dans le même coup la série prend son envol.


La politique d’Activision de confier à deux studios distincts le développement des Call of Duty a engendré la naissance d’une part, de la série Modern Warfare (développée par Infinity Ward), et d’autre part de Call of Duty World at War et Call of Duty Black Ops (devellopée par Treyarch). Malgré cette répartition des titres, le principe reste le même : une campagne de plus en plus hollywoodienne s’appuyant énormément sur l’intervention de scripts spectaculaires, tout cela en parallèle d’un mode multijoueur compétitif aux multiples types de jeux basés sur un gameplay extrêmement précis et un système d’évolution par niveaux d’expérience permettant d’améliorer son arsenal.

La licence Battlefield de Electronic Arts a un passé tout aussi riche que celle des Call of Duty : depuis 1999 ce n’est pas moins de 18 opus qui sont sortis (extensions comprises) sous cette licence. De Battlefield 1942 en 2002 à Battlefield Bad Company 2 : Vietnam en 2010 la série a vu sa formule évoluer tout en conservant ce qui a fait son succès : des véhicules, un système de classes, des maps immenses pour des affrontements à grande échelle. Bientôt 10 ans que cette recette a vu le jour, et aujourd’hui les développeurs ont su en faire un met de grande qualité.

Confrontation technologique

Après ce petit retour sur l’histoire de ces deux monuments du FPS, et au vu des résultats détonants de Call of duty ces dernières années, on peux facilement parier sur des résultats tout aussi spectaculaires pour Modern Warfare 3. Mais alors qu’en est-il de Battlefield 3 ? Attendu par une réelle communauté depuis plusieurs années, ce titre semble dans les cartons depuis tout aussi longtemps et les différentes technologies utilisées ont eu le temps d’êtres travaillées.
Ainsi le moteur Frostbite Engine, développé en premier lieu pour Battlefield Bad Company (2008) et utilisé dans Battlefield 1943, puis amélioré pour Battlefield Bad Company 2, est désormais passé en version 2.0 pour Battlefield 3. De quoi nous proposer des animations toujours plus réalistes, des espaces immenses au détail impressionnant, des environnements destructibles et évolutifs… bref Dice (le studio de développement du jeu) a su trouver les arguments pour contenter sa fervente communauté.

A côté de cela les développeurs de MW3 se sont contentés de mettre à jour leur moteur IW engine, moteur officiel utilisé depuis les débuts de Call of duty et mis en version 5.0 pour le prochain opus. Cela explique donc pourquoi les images du dernier Call of duty ont pu paraître assez similaires à l’épisode antérieur, à quelques différences près (telles que les lumières et explosions). Robert Bowling, Creative Strategist chez Infinity Ward a en effet déclaré que développer un nouveau moteur aurait été « contre-productif : cela prend des années ».

Des années. Comme je l’ai dit c’est le temps depuis lequel DICE travail sur son moteur Frostbite². Et ça se voit ! De plus, alors qu’on aurait pût reprocher un manque de souci de réalisme aux derniers opus, notamment dans le travail fait sur les armes du jeu, les développeurs de BF3 ont cette fois-ci mené leur jeu au plus près de l’armement utilisé par les armées réelles, pour obtenir une immersion maximale.

Conclusion

Alors évidemment, si BF 3 dispose d’une avance technologique indéniable, les deux jeux restent tout de même très différents et une simple comparaison du gameplay serait inutile, et surtout, vide de sens. Je terminerais donc cet article comme suis : sans aucun doute chacun des deux jeux réalisera des ventes plus que satisfaisantes, la question etant : lequel des deux se vendra le mieux ? Les joueurs privilégieront t’ils le réalisme de Battlefield 3 ou le dynamisme orienté arcade d’un Modern Warfare 3 ? Rendez-vous donc le 27 octobre et le 8 novembre : à vous de faire pencher la balance.


[Sources]
http://en.wikipedia.org/wiki/IW_engine
http://www.xboxygen.com/Actualite-Xbox-360/Divers/A-priori-pas-de-nouveau-moteur-pour-MW3
http://en.wikipedia.org/wiki/Frostbite_Engine




Une réponse sur “MW3 vs BF3 – Le choc des titans”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *