Warning: session_cache_limiter(): Cannot change cache limiter when headers already sent in /srv/sites/stats/www/core/bootstrap.php on line 32

Le meilleur marathon du voyage spatial en 6 films de SF

L’exploration spatiale et le voyage en orbite sont de moins en moins de la science-fiction, que ce soit bien clair. Mais que ça ne nous empêche pas d’apprécier de bons films de SF de temps en temps !

Entre les concepts d’ascenseurs orbitaux, les projets de voyage sur Mars et les recherches permanentes menées en orbite avec la Station Spatiale Internationale entre autres, la science a bien rattrapé sur pleins de points la science-fiction.

Mais en attendant le documentaire « les premiers pas de l’homme sur Mars » ou « Comment louer un F2 sur la face ensoleillée de la Lune », je vous propose de vous mettre la tête dans les étoiles avec cette watchlist du voyage spatial.

2001 L’Odyssée de l’Espace (156 min)

odyssey-de-espace

Pour commencer je vous propose d’attaquer avec le classique de Kubrick. Vous êtes frais et alertes et vous ne risquez pas de vous endormir devant les scènes psychédéliques ou silencieuses de 15 minutes de ce grand film.

Grand film car malgré cette petite critique que je viens de faire rapidement, sans aucune argumentation et totalement par-dessus la jambe, regarder ce film qui date de 1960 vous permettra au fur et à mesure de votre soirée spatiale de vous rendre compte à quel point Kubrick était un génie et qu’autant sur le fond que sur la forme, on le retrouve dans plusieurs scènes des films de cette liste.

Seul sur Mars (141 min)

seul-sur-mars

En second temps de ce marathon spatial je vous invite à vous regarder Seul sur Mars. Adapté du roman de hard-science The Martian, ce block buster avec Matt Damon dans le rôle principal vous ravira j’en suis sûr, avec ses décors splendides (bien que ne respectant pas la réelle géographie martienne), son intrigue haletante et le rythme général du film.

Le film est fort en action et en rebondissements. En bref un bon gros film qui vous donnera du carburant pour rêver l’exploration de la planète rouge et le futur scientifique de notre civilisation.

Ajoutez aussi à cela la musique par Harry-Gregson Williams également compositeur de la superbe bande originale de Kingdom of Heaven (que j’adore). Point bonus également si vous aimez la musique disco cela dit !

Moon (97min)

moon

Après un film à gros budget américain, je vous propose de vous plonger dans un film indépendant britannique à petit budget.

Moon est une sorte de huis clos qui croise les genres de la SF au thriller psychologique. Malgré le budget manifestement limité, les créateurs ont réussi à donner une esthétique propre au film qui dépeint un décor lunaire, solitaire et effrayant.

Dans ce film on suit Sam Bell qui est embauché pour être l’agent sur le terrain d’une société qui exploite du minerai sur la lune. Il est accompagné par un seul camarade : Gerty, une intelligence artificielle.

Un film à voir et qui change vraiment des grosses productions.

Interstellar (169 min)

interstellarLa musique.

Bon je ne vais pas m’en arrêter là mais dans ce film la musique joue un rôle vraiment essentiel. La difficulté de retranscrire par l’image les concepts de physique auxquels réfère le film est grandement compensé par une musique d’une grande puissance.

Comme je le disais plus tôt dans cet article, ce film pourra visuellement vous rappeler certaines scènes de 2001 L’Odyssée de l’Espace. Et c’est également le cas de scènes du prochain film de ce marathon. Courage, on approche de la fin !

Gravity (91 min)

gravity-film

À ce niveau du marathon vous aurez certainement eu envie de vous faire une petite pause. Selon l’heure à laquelle vous aurez commencé, vous pourriez être le matin, le milieu d’aprem ou la nuit. Chacun son rythme. Mais si par chance les étoiles scintillent au-dessus de chez vous, profitez-en. Sortez prendre l’air et levez la tête. Là-haut, à moins de 100 kilomètres du sol, entre la Terre et l’espace infini, c’est là que se déroule Gravity.

Certainement le huis clos le moins clos que vous pourriez imaginer, le film est plus proche de l’expérience que de l’épopée intergalactique. Gravity propose un scénario très simple mais efficace, qui vous fera plus d’une fois retenir votre souffle aux côtés des deux seuls acteurs Sandra Bullock et Georges Clooney : car dans l’espace, l’oxygène est une ressource précieuse.

Solaris (99 min)

solaris-2002-clooney

À ce stade de votre voyage vous serez certainement épuisé, éreinté par les années lumières parcourues. Je vous propose donc un film qui en douceur vous permettra de vous endormir tranquillement. Le pitch est le suivant : Georges Clooney est psychologue et il est envoyé pour comprendre ce qui arrive aux membres d’équipage de la station spatiale qui orbite autour de la planète Solaris.

Solaris est écrit et réalisé par celui que je considère comme mon nemesis-real : Steven Soderbergh (je vous republierai ma critique de son Contagion bientôt). Cet espèce de drame psychologique spatial sera le segment idéal qu’il vous manquait pour vous endormir, et je vous promet qu’il y arrivera.

J’espère que le voyage vous a plût, faites de beaux rêves ! 🙂

 

Si vous avez vu ces films (individuellement) ou, avec un courage pour lequel je vous salue, vous avez décidé de faire le marathon, faites le moi savoir dans les commentaires 🙂

Je suis également preneur de suggestions de films qui pourraient s’y intégrer !

 

Note : hormis Solaris, j’ai réellement fait ce marathon il y a de cela quelques semaines, mais dans un ordre différent, que j’ai réétudié rien que pour vous.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *