Warning: session_cache_limiter(): Cannot change cache limiter when headers already sent in /srv/sites/stats/www/core/bootstrap.php on line 32

Star Wars VII : ces 4 règles n’ont pas suffit

Le moins que l’on puisse dire c’est que le retour de Star Wars au cinéma a fait un sacré bruit. Pendant plus d’un an, partout, tout le temps, on parlait de Star Wars VII : Le Réveil de la Force.

La viralité de n’importe quel sujet lié à Star Wars VII a poussé tous les médias, toutes les marques à surfer sur la vague qui sentait bon les crédits républicains. Si vous me dites que vous n’avez pas entendu parler de Star Wars au moins 15 fois à un endroit où il n’avait pas forcément lieu d’être ces 12 derniers mois, c’est soit que vous vivez dans un grotte (ou en Creuse) soit que vous n’avez pas Internet (et encore).

Il y a quelques temps je m’étais dit que parler de Star Wars VII au relancement du blog pouvait être une bonne idée, la symbolique du retour, le réveil de la Force, tout ça.  À cause de ce battage médiatique surabondant j’avais finalement décidé de ne pas parler de Star Wars VII sur ce blog.

À part qu’en fait si, je vais en parler, mais très vite alors, promis.

Yoda utilise la Force

La Magie de Star Wars

« 4 règles pour rendre sa grandeur à Star Wars »

Il y a maintenant 3 ans quand on a commencé à entendre parler du retour de Star Wars, j’avais vu cette vidéo d’animation qui demandait, à la manière d’une lettre ouverte, à J.J.Abrams de ne pas tout foirer (en gros). Elle s’intitulait : « 4 rules to make Star Wars Great Again ».

 

Cher J.J. Abrams, voici 4 règles que tu peux suivre pour rendre sa grandeur à Star Wars.

Grosso modo cette vidéo mettait en opposition la prélogie et la première trilogie. Son propos était simple : « pour rendre Star Wars à nouveau cool il faut respecter 4 règles, tirées de la première trilogie » !

  • Star Wars se déroule à la Frontière
  • Dans Star Wars, le futur est vieux, sale
  • la Force n’a pas besoin d’être expliquée, est magique et inconnue
  • Star Wars n’est pas mignon : la Frontière est dangereuse

Objectif accompli ?

Cette petite vidéo animée est la première chose à laquelle j’ai pensé en sortant de la salle après avoir vu Star Wars VII. L’univers proposé pour le film respecte totalement ce cahier des charges « pour que Star Wars soit cool à nouveau ».

Et le résultat est superbe. Ce qui est désigné comme la « Frontière » dans la vidéo, la bordure extérieure de la galaxie, est très bien retranscrit, avec la planète Jakku par exemple.

Les décors sont vieux, les personnages se démènent avec des vaisseaux pleins de crasses et réparés au scotch, la planète Jakku a un passif certain et une esthétique « post-apocalyptique » carrément impressionnante et massive. On y croise des contrebandiers, des pilleurs d’épaves, ainsi qu’un type moche et visqueux joué par Simon Pegg.

Les deux personnages Rey (Daisy Ridley) et FN-2187 (John Boyega) évoluent dans un monde hostile, et découvrent la Force, cette énergie qu’ils croyaient légendaire, dans toute la magie qu’une telle révélation implique. Je ne m’étendrai pas davantage sur l’analyse et les détails de l’intrigue d’autres l’ont fait bien mieux que moi.

MAIS… Alors est où le problème ?

Le film est calqué (BEAUCOUP TROP) sur la première trilogie, et notamment le premier du nom, Un Nouvel Espoir (sorti en 1977). Oui je comprends qu’il fallait se baser sur la trilogie d’origine pour contenter les fans et retrouver « l’esprit Star Wars » de la première heure… mais était-on obligé pour cela de prendre un casting composé des vieux de la vieilles qui n’attendent que la retraite ?

Star Wars VII pourrait n’être qu’un remake

La présence d’Harrison Ford et Carrie Fisher comme référence, très bien, bonne idée… mais comme personnage central de l’intrigue… c’était trop. Le fan-service ça va bien cinq minutes, mais c’est vite lassant. Mêmes acteurs, mêmes vaisseaux, mêmes enjeux, même trame scénaristique. Même le défi final du film est exactement le même avec cette copie de l’Étoile Noire !!!

Sur ce cas précis on notera que la marche à suivre pour détruire l’arme la plus puissante de la galaxie n’a pas changé depuis l’époque de l’Étoile Noire (des gens au sol pour désactiver le bouclier, des vaisseaux en rase mote pour détruire le coeur), et en plus c’était plus facile ! L’Étoile Noire il avait quand même fallu que ce soit un pilote-Jedi qui maîtrise la Force pour en venir à bout… là non. Les doigts dans le nez, le plan est monté en 5 minutes et le tour est joué !

Conclusion : c’était bien sauf que….

Donc voilà, oui il y a bien « l’ESPRIT » des premiers Star Wars avec cet épisode VII : Le Réveil de la Force, et de bonnes idées, évidemment. Un personnage principal féminin fort, digne de Princesse Leïa mais qui maîtrise la Force ? Oui ! Un stormtrooper pas si clone que ça et qui désobéit aux ordres ? Oui !

Mais pour moi passé le frisson de nostalgie aidé par ce générique de démarrage légendaire, la magie n’a pas opéré… et je suis prêt à parier que le film aura quitté mon esprit très bientôt sans avoir envie de le revoir. S’il avait été si fou que ça, ma première attente aurait été de le revoir, de préférence dans un marathon galactique. Ce n’est pas le cas.
Bien tenté J.J.Abrams, mais j’espère sincèrement que cet épisode n’était là que pour rassurer tout le monde. Il faudra se creuser un peu plus la tête pour les prochains, sinon ça se fera sans moi !

 

(Et par pitié Disney, levez le pied sur le marketing intergalactique, c’en est écœurant à Force.)

Et vous, vous en avez pensé quoi de ce nouveau Star Wars ?

 


 

Pour aller plus loin :




Une réponse sur “Star Wars VII : ces 4 règles n’ont pas suffit”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *